Stages vidéo jeunes

Des ateliers autour de l’image pour les jeunes

Grâce au soutien de la DRAC depuis 2014, du Crédit Agricole de St Pons en 2016, de la ville de Bédarieux, et des bénévoles encadrants, Peggy Devillard, régisseuse technicienne et animatrice en vidéo, a mené à bien divers stages pour permettre aux jeunes d’appréhender l’outil numérique et artistique qu’est la vidéo. Cette éducation à l’image se déroule sous forme de stages, pour les jeunes.

En décryptant l’image, en désacralisant sa fabrication, en leur apprenant à fabriquer eux-mêmes des images, nous voulons habituer les jeunes à exercer leur esprit critique pour qu »ils puissent passer d’un statut de spectateur passif à celui  d’acteur exigeant et averti. Ils deviendront inventeurs, producteurs et réalisateurs d’images. Ce travail mené en équipe donnera à chacun l’occasion d’exercer des responsabilités, tout en restant solidaire du groupe.

Prochain stage :

pour les 12-18 ans

du 29 novembre au 1 décembre, de 10h30 à 16h30 repas tiré du sac

Stage gratuit, soutenu par la DDCS



Historique

 

FILMER AVEC SON TELEPHONE

de 10 à 15 ans

En avril 2018, Peggy est intervenue à Bédarieux, St Pons de Thomières et Olonzac, avec Louis Tissier et l’association Time Code pour initier les jeunes à la vidéo et au montage.

De belles journée qui ont régalé les ados !

Des projections des courts-métrages réalisés sont prévues pendant l’été 2018, en première parties de cinéma plein air. La présentation de la projectionde St Pons a été faite par des participants à l’atelier.

 

 

 

 

DECOUVERTE DU DOCUMENTAIRE

Pré-montage sur time-line avec Mathilde Boé et Peggy Devillard.

de 11 à 16 ans.

Ce projet, intitulé « Regards sur la vallée » vient étoffer les documents et archives vidéos qui parlent de la région, en créant une œuvre audiovisuelle qui parle de notre secteur géographique vu par les jeunes.

 

 

 

 

 

affiche-stages-st-pons

en avril 2016 a été mené avec Amélie Durand, danseuse et chorégraphe de la compagnie contraste, sur le thème du geste et du mouvement. Une projection publique a été organisée par la Poudre d’escampette à St Pons de Thomières le 27 août 2016 à la Source du Jaur. En première partie le film d’atelier, présenté par les jeunes participants, a été accompagné en live par le musicien Thomas Barrière qui a composé une bande originale à partir des enregistrements effectués pendant le stage d’avril. En deuxième partie, le nombreux public présent (+ de 100 personnes) a accueilli avec enthousiasme le film musical Whiplash. une belle soirée, accueillie avec convivialité par des crêpes et un bar souriant.

 

Du 13 au 17 avril 2015,  un nouveau stage vidéo pour les jeunes des Hauts Cantons avait été organisé au centre culturel Au Fil des Arts, dans le cadre du dispositif « Passeurs d’images ». Cet atelier d’une semaine avec le réalisateur Alexandre Moisescot avait pour thème « Je fais mon cinéma« , c’est-à-dire la découverte en quelques jours de l’épopée précieuse et mystérieuse qu’est la création d’un film. De ce stage est né La licorne des Marie-Louises :

En 2014, Au Fil des Arts avait organisé un 1er stage vidéo dont le thème était « l’union de la musique et du cinéma« . Les jeunes « cinéastes amateurs » ont pu découvrir l’intérêt de la musique dans les films. En une semaine, ils ont réalisé un court-métrage sur le thème de la musique dans le cinéma avec le compositeur Joël Drouin « Tout ça pour si peu » qui a remporté le 2ème prix au festival « Fenêtre sur courts » de St Amans-Soult :

*Issue de ces ateliers, Eline Bossut a continué dans sa fructueuse lancée de courts-métrages et a remporté deux prix dans l’Hérault :

Le premier prix du concours des jeunes vidéastes pour le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc en 2016, sur le thème du territoire.

Le Ménage à 3 : lauréate du concours de la Maison des Adolescents 2016 sur le thème « Et si c’était possible ? »

 

Politique de la ville de Bédarieux

avec le Ciné-Club de Bédarieux

Le Ciné-Club de Bédarieux organise depuis 2016 des ateliers vidéo à destination des jeunes de Bédarieux. Ces ateliers permettent aux jeunes de se rencontrer, de travailler en équipe tout en se formant au monde de l’audiovisuel, techniques de prises vidéo, de montage et d’élaboration d’un film.

Le premier film en collaboration avec le Conseil Municipal des Jeunes, a traité du Harcèlement scolaire ; une occasion pour les enfants de s’exprimer sur un sujet sensible.

Le second film traitait de la manipulation par l’image, par la création d’un faux journal :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *