Poésie

Les événements autour de la poésie proposent de donner une place aux amateurs et auteurs locaux de poésie, notamment grâce aux soirées participatives de poésie.


Printemps des poètes

Dans les mains d’Éros et de Vénus, poésie des corps et du désir

Samedi 29 février de 14h à minuit

Erôs est une des cinq divinités primordiales. C’est dire que sans lui nous n’existerions pas. C’est le plus fort des Dieux, et le plus habile car il rend poète celui qu’il inspire. Aphrodite-Venus, déesse de l’Amour naît de l’écume répandue à la surface de la mer par le sexe de son père, Ouranos, jeté à l’eau par Chronos. Dans la Grèce antique, il existe trois sexes originels : le masculin, produit par le soleil, le féminin par la terre et l’androgyne, composé des deux autres, produit par la lune. Aiguillonnés par le désir amoureux, soleil, terre et lune s’unissent et mettent le monde en mouvement.

Les Dieux nous ont légué l’érotisme, alors quoi de mieux que la poésie pour l’exprimer !

14h – 16h30 Ateliers d’écriture «L’érotisme»
avec Marieke Hazard et Jean-Marie de Crozals
Inscription : 06 80 67 65 51
staheline@free.fr

à partir de 17h Exposition « Tendresses animales », Sabine Petit

17h Lectures et scène ouverte poétique, lecture dansée par Véronique Jeannenot

Restitution des ateliers d’écriture

19h Apéro poétique et restauration

20h30 Haïkus poétiques en mots, en chansons et en illustrations.

Violette Guyot et les éditions Le chant des Muses

Poétesse-chanteuse, elle aime la légèreté dans la profondeur à moins que ça ne soit l’inverse. Tantôt drôle, touchante, voire insolente, elle chante ses poèmes en s’accompagnant au

21h30 Lectures

La nuit de la bouche, d’Étienne Michelet, 2019

Lettres à Lou, de Guillaume Apollinaire, 1915

Erossongs, de Nancy Huston, 2018

21h30 Film : THE PILLOW BOOK

Peter Greenaway | 1996 | 2h06 | France, Grande-Bretagne,Pays-Bas 

Nagiko a hérité de son père l’art de la calligraphie, auquel elle voue, comme lui, une passion sans limite. A chacun de ses anniversaires d’enfant, Nagiko se souvient que son père écrivait ses vœux sur son visage. Aujourd’hui, quelque vingt ans plus tard, la jeune femme recherche l’homme qui saura couvrir son corps d’un flamboyant poème. Elle se lie avec Jérôme, un Anglais, qui la persuade d’être le pinceau plutôt que le papier, et d’écrire sur sa peau à lui le texte qu’il fera ensuite lire à un éditeur.

“ Toile postmoderne sur laquelle Greenaway éjecte une explosion audacieuse d’érotisme asiatique.  Greenaway n’a jamais été aussi juste. Poétique. Le cinéaste filme les corps – sublime nudité calligraphiée – avec amour. Il les met en lumière, les immortalise. (…)Duplicité et contradiction toujours, c’est sur les corps, enveloppes mortelles dont le temps est compté, que Nagiko inscrit ses mots. (…) Les livres brûlent. (…) Ode à l’écriture, plus qu’à la littérature, The Pillow Book est le film d’un artiste amoureux de l’art, un conteur passionné, un marginal assumé. » Sens Critique

Participation libre sauf repas et boissons



Historique

Journée poésie 2019

affiche extaseaffiche-printemps-des-po