Projet associatif d’Au Fil Des Arts

En 2016, Au Fil des Arts Emmanuelle Halm a rédigé un projet associatif, qui a été validé en Conseil d’Administration le 6 septembre 2016. Vous pouvez lire le document ci-dessous ou le lire en cliquant sur ce lien :  projet-associatif-afda-2016

 

Association Au fil des arts, Prémian (34)

Projet associatif et culturel

Pour 2016 – 2019

 

Table des matières

1       Présentation de l’association. 3

1.1         Historique. 3

1.2         Le projet associatif aujourd’hui 3

2       Une offre culturelle large basée sur notre fer de lance, le cinéma et la vidéo. 5

2.1         Maintenir la spécificité « cinéma et audio-visuel ». 5

2.1.1          Le ciné-club. 5

2.1.2          L’organisation et l’animation d’ateliers audiovisuels. 5

2.1.3          Prestations techniques en audiovisuel 5

2.2         Proposer une offre pluridisciplinaire de spectacle vivant. 6

2.3         Poursuivre les festivals. 6

2.3.1          Festival Culturalité. 6

2.3.2          Festival Courts dans la Vallée (CDLV). 6

2.3.3          Art et Jardin. 6

2.4         Poursuivre les rencontres thématiques. 6

2.5         Soutenir les artistes locaux. 7

2.6         Accueillir des ateliers de pratique artistique. 7

3       Principes transversaux pour guider notre action culturelle. 7

3.1         Un accueil et un lieu convivial, vivant. 7

3.2         Garantir un fonctionnement participatif et transparent. 8

3.3         Proposer une offre culturelle pour tous les publics. 8

3.4         Rendre notre offre accessible financièrement. 9

3.5         Consolider les moyens humains et matériels. 9

3.6         Renforcer le réseau des partenaires et le rayonnement géographique. 9

3.7         Agir dans le cadre de la valorisation du patrimoine. 10

 


1                 présentation de l’association

 

1.1       Historique

L’association Au Fil des Arts, créée en 1997, est basée à Prémian, au cœur du Parc naturel régional du Haut Languedoc, dans les locaux d’une ancienne coopérative fruitière mise à disposition par la mairie et reconvertie en centre culturel et artistique.

 

L’objet de notre association, reconnue d’intérêt général, est de promouvoir l’art et l’activité culturelle en milieu rural. Elle aide à la création et la diffusion artistique et favorise les échanges artistiques.

 

Les membres fondateurs ont d’abord créé Au fil des arts  pour organiser collectivement des ateliers de pratique artistique et culturelle et valoriser artisans et artistes locaux.

L’association a ensuite développé le volet « Diffusion » en créant un ciné-club avec une projection mensuelle, en programmant des spectacles vivants (jazz, théâtre), des rencontres thématiques. Elle a egalement installé durablement dans le paysage culturel des hauts cantons les 2 temps forts de l’année que sont les festivals « Culturalité » et « Courts dans la vallée ».

Rapidement, afin de soutenir l’action des bénévoles, l’association a créé un poste pour le secrétariat et la coordination des évènements.

A partir de 2012, l’association a pris un tournant plus professionnel avec l’aménagement de la salle de spectacle pour accueillir des spectacles vivants, l’obtention des licences d’entrepreneur de spectacle, le soutien grandissant des partenaires institutionnels et enfin la création d’une second emploi pour renforcer le volet cinéma/audiovisuel (régie spectacle et projections, ateliers vidéo).

A la croisée des chemins, l’association a alors bénéficié d’un Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), pour définir son projet associatif. Ce programme d’appui proposé par le conseil général de l’Hérault a permis de définir des axes de développement, d’analyser le fonctionnement interne de l’association, et de dégager des pistes pour le financement de ce deuxième poste de technicien audiovisuel. Celui-ci permettant de prendre le relais des bénévoles historiques de l’association sur toute la partie cinéma et régie spectacles. Des ateliers audiovisuels ont également été lancés à destination des jeunes du territoire.

 

1.2       Le projet associatif aujourd’hui

Aujourd’hui, l’association compte comme chaque année autour de 150-200 adhérents. Elle repose à la fois sur les deux postes salariés, et sur de nombreux membres actifs très impliqués qui assurent le fonctionnement quotidien et l’organisation des manifestations. La programmation culturelle est riche et diversifiée, étalée sur toute l’année. Reposant sur le socle cinéma, elle propose également concerts jazz, rencontres débats, théâtre. Les ateliers de pratiques affichent une bonne fréquentation.  Les ateliers vidéo ont un succès grandissant et permettent de nouer des partenariats avec des territoires voisins.

 

Cependant plusieurs questions se posent  de façon récurrente  quant aux orientations de l’association et rappellent la nécessité d’un projet associatifdessiné pour les années à venir :

  • la variété de l’offre culturelle proposée
  • l’enjeu toujours présent de la pérennisation des emplois,
  • la volonté de maintenir un tel lieu pour l’accès à la culture dans un territoire rural excentré comme le nôtre.

 

Ainsi l’objectif de ce document est :

  • de donner un cadre pour l’action de l’association dans les années à venir,
  • de fédérer les bénévoles, adhérents et salariés autour d’une vision collective de l’avenir de cette association et de ses projets,
  • de mieux faire connaître et reconnaître notre action auprès de nos partenaires et d’améliorer la lisibilité de notre projet sur le territoire.

 

Un travail collectif tenant compte de l’historique et de l’évolution de l’association a été mené au premier semestre 2016 et a permis d’aboutir à ce projet associatif.

 

La politique associative définie est la suivante :

Proposer une offre culturelle diversifiée et pluridisciplinaire, qui s’adresse à tous les publics, principalement à la population des hauts cantons. Cette offre s’efforce de valoriser les artistes et les patrimoines locaux et cherche à s’intégrer dans des partenariats durables avec les acteurs socio-culturels du secteur. Nous agissons dans un esprit de convivialité, de concertation et de lien social, en pérennisant le fonctionnement actuel à savoir l’implication forte des bénévoles, associée aux postes salariés devenus indispensables.

 

Le document se compose d’une partie présentant l’offre culturelle proposée pour les années à venir et d’une seconde partie présentant les principes transversaux qui guident notre action.

 


2                 une offre culturelle large basée sur notre fer de lance, le cinéma et la vidéo

2.1       Maintenir la spécificité « cinéma et audio-visuel »

2.1.1        Le ciné-club

Le cinéma est un socle important de notre activité culturelle, avec :

  • une séance de cinéma « Art et Essai » par mois.
  • Plus ponctuellement des ciné débat, ciné jazz, ciné musique et ciné enfant.
  • Le cinéma en plein air qui permet, en partenariat avec les communes, de sillonner le haut Languedoc et proposer des séances gratuites pour les publics en période estivale.

Objectif : maintenir ce socle cinéma, par le rythme, le volume des séances, ainsi que la répartition entre ciné art et essai, ciné débat, ciné famille, ciné musique ; conforter et développer les partenariats pour le ciné plein air

 

2.1.2        L’organisation et l’animation d’ateliers audiovisuels

 

Depuis quelques années, l’association propose des ateliers audiovisuels pour les jeunes du territoire des hauts-cantons. Elle intervient dans le cadre de partenariats divers :

  • Elèves du collège du Jaur, établissements d’Olargues et de Saint-Pons
  • Elèves des écoles primaires de Prémian et de Saint-Etienne d’Albagnan
  • Stages pour les adolescents et jeunes adultes à Prémian et à Saint-Pons dans le cadre du dispositif Passeur d’images financé par la DRAC
  • Conseil municipal des jeunes et ciné-club de Bédarieux dans le cadre de la politique de la ville

 

Suite à ces stages, des jeunes sont devenus passionnés par la vidéo, des liens se sont créés avec l’association. Celle-ci se propose d’offrir un appui spécifique au long de l’année pour les jeunes ayant des projets individuels ou collectifs en matière d’audiovisuel.

 

En 2016 nous avons également organisé un « match d’impro vidéo » pour les adultes.

Devant le succès de cette édition un atelier video pour adultes sera expérimenté.

 

Objectifs : poursuivre les ateliers vidéo pour les jeunes dans les hauts cantons, créer un projet d’appui pour les jeunes en matière d’audiovisuel, expérimenter un atelier vidéo pour les adultes

 

2.1.3        Prestations techniques en audiovisuel

Les compétences de nos personnes ressources, salariée et bénévoles, ainsi que le matériel acquis récemment nous ont permis de répondre à des besoins ponctuels de prestations :

  • Réalisation de petits films sur les plantes envahissantes avec le CPIE du Haut-Languedoc et des écoles primaires des hauts cantons
  • Projection pendant le festival de BD de la communauté de commune Orb Jaur
  • Captation pour le projet « souvenirs dansants » avec la communauté de commune Orb Jaur

 

Objectif : ce volet n’est pas une priorité, mais l’association peut répondre aux demandes concernant des projets d’intérêt collectif dans le cadre de partenariats locaux.

 

2.2       Proposer une offre pluridisciplinaire de spectacle vivant

Nous proposons depuis plusieurs années une offre variée de spectacles vivants : musique (soirées Au fil du jazz notamment), théâtre, danse…qui touchent un public élargi. Nous proposons des spectacles de qualité, avec des artistes locaux, régionaux, nationaux, professionnels ou amateurs.

 

Objectif : continuer de proposer une programmation annuelle  pluridisciplinaire, valorisant la salle, les artistes professionnels et amateurs, locaux et d’ailleurs, qui touche les différents publics de notre environnement social.

 

2.3       Poursuivre les festivals

2.3.1        Festival Culturalité

Ce festival dont la 18ème édition a lieu cette année, réunit en période estivale l’ensemble des activités de l’association autour d’une thématique et est l’occasion de fédérer et réunir les acteurs culturels de la vallée, les habitants, et les touristes autour d’un week-end festif. Concerts, cinéma en plein air, débats, théâtre, cirque, expositions, restauration, … sont au programme.

2.3.2        Festival Courts dans la Vallée (CDLV)

Le festival Courts dans la Vallée présente des courts métrages, et les spectateurs sont invités à voter pour décerner le prix du public.  L’anniversaire des 10 ans en 2015, a été l’occasion pour le collectif organisateur de créer, produire et diffuser ses propres réalisations cinématographiques. Cette édition a rencontré un vif succès en termes de fréquentation, de qualité de la manifestation, et d’ambiance.

2.3.3        Art et Jardin

La deuxième  édition a eu lieu en 2016.   Cet évènement permet au public de découvrir les ateliers d’artiste et leurs œuvres  ainsi que les jardins de la vallée, les uns répondant aux  autres pour une mise en valeur réciproque.

Objectifs : poursuivre l’organisation des festivals dans la forme et selon les thèmes définis par les collectifs, soutenir les collectifs dans leurs entreprises, faire voyager le festival CDLV (par exemple, organiser des séances de projection de la sélection de l’année précédente dans les territoires voisins pour faire la promotion du prochain festival).

2.4       Poursuivre les rencontres thématiques

Les rencontres à thèmes permettent de croiser la culture avec d’autres thématiques et pratiques, de créer du lien social, de débattre : journée d’échange de graines,  soirée poésie participative,  débats sur des thèmes économiques, écologiques ou sociaux, soirées de soutien autour de causes (humanitaires…) …

Elles sont généralement organisées par des porteurs de projet extérieurs ou des bénévoles non membres du CA et rencontrent un succès certain.  Elles sont représentatives de l’implication des bénévoles, de l’esprit collectif de l’association et de sa reconnaissance comme un lieu d’échange et de partage.

Objectif : Continuer a proposer ces manifestations et prévoir dans la programmation annuelle les créneaux nécessaires à leur réalisation.

2.5       Soutenir les artistes locaux

Notre association évolue dans un réseau culturel et artistique local et régional. De nombreux artistes habitent les hauts cantons et l’un de nos buts depuis la création de l’association est de valoriser cette création.

Ainsi nous avons mené plusieurs actions dans ce sens cette année, parmi elles l’accueil du tremplin Macarock 2015, l’organisation de la soirée Free Style, la mise à disposition des locaux pour des artistes (répétitions)…

 

Objectif : pérenniser ce champ d’actions par plusieurs moyens

  • Mettre à disposition la salle aux artistes locaux pour entrainement et répétition, éventuellement résidences,
  • Organiser l’exposition d’œuvres pendant les manifestations ouvertes au public,
  • Programmer des groupes locaux.

 

2.6       Accueillir des ateliers de pratique artistique

Côté pratique artistique, les locaux d’Au Fil des arts permettent d’accueillir différents ateliers. Actuellement les ateliers suivants sont proposés par des intervenants membres de l’association ou professionnels privés, dans le cadre de conventions avec notre association : théâtre, danse, chant, fabrication de meubles en carton, gym pilates, sophrologie, poterie, vannerie.

Objectif : continuer de proposer une variété d’ateliers de pratique  afin de valoriser l’utilisation des locaux et les ouvrir aux habitants de la vallée.

 

3                 Principes transversaux pour guider notre action culturelle

 

Notre association est située au cœur du Parc naturel régional du Haut Languedoc, dans la vallée du Jaur à 1 h de Béziers, la plus proche ville.

Au-delà de promouvoir la culture en milieu rural, nous souhaitons avant tout que ce lieu ne soit pas qu’un lieu de consommation de spectacles, qu’il puisse être investi par les habitants, qu’il contribue à la création de lien social dans notre environnement rural. En outre nous souhaitons que notre offre soit accessible à tous, qu’elle puisse satisfaire les différents publics et surtout que les habitants s’approprient davantage ce lieu exceptionnel.

3.1       Un accueil et un lieu convivial, vivant

 

Les actions culturelles présentées dans la partie précédente sont le canal privilégié d’ouverture et d’appropriation du lieu par les habitants : ateliers, expositions, mise à disposition de la salle…

En outre le bureau du secrétariat est ouvert tous les matins pour accueillir les personnes en quête d’information, les bénévoles, les porteurs de projets et les partenaires. Il est assuré par notre secrétaire et les bénévoles présents.

Objectif : renforcer la fonction d’accueil et l’ambiance conviviale par un projet de réaménagement des locaux. Il s’agit de:

  • créer un espace de vie à l’étage accolé à la salle de spectacle pour favoriser l’échange pendant, avant ou après les spectacles
  • placer le secrétariat au rez de chaussée pour accueillir le public dès son entrée dans le bâtiment

3.2       Garantir un fonctionnement participatif et transparent

Afin de favoriser la collégialité, la transparence du fonctionnement et la participation des adhérents dans les divers projets, l’association fonctionne de la manière suivante :

  • un Bureau (2 coprésident(e)s, 2 trésorier(ère)s)
  • Un conseil d’administration composé de 15 membres maximum qui se réunit une fois par mois
  • Des commissions thématiques composées de membres du CA, d’adhérents et de partenaires. Elles sont un lieu de réflexion, de traitement des problématiques, de propositions. 2 commissions sont dites permanentes, car indispensables au long cours : programmation culturelle annuelle (spectacles, cinéma, rencontres thématiques), et communication (site internet et réseaux sociaux, charte graphique, presse, signalétique, affichage…) D’autres commissions peuvent être créées ponctuellement en fonction des besoins.
  • Des collectifs regroupant les bénévoles actifs autour des événements importants (festivals, Au Fil du Jazz…)
  • Des porteurs de projets: toute personne, adhérente ou non peut venir proposer un projet de manifestation (débat, concert…). Ils sont aidés par un référent du CA pour le réaliser. La commission programmation laisse volontairement  plusieurs créneaux de disponibles dans l’année pour ce type de proposition.

3.3       Proposer une offre culturelle pour tous les publics

 

Notre objectif depuis quelques années et pour les années à venir est d’élargir notre champ d’action pour offrir des activités pour un public plus large.

Plusieurs actions dans ce sens sont menées ou sont en projet :

  • Pour les aînés: partenariat avec UNRPA (Ensembles et solidaires et le CLIC) pour l’organisation de spectacles dédiés
  • Pour les Jeunes: stages vidéo avec restitutions au public, séances de cinéma pour les familles (dans le cadre de CDLV, le Jour le plus court), accueil de volontaires en service civique, soirée Free Style…
  • Enfin, nous maintenons nos évènements « Tout public », les deux festivals avec concerts, les journées d’échange (poésie, graines…).

3.4       Rendre notre offre accessible financièrement

 

Actuellement notre politique tarifaire est la suivante :

  • tarifs réduits pour les mineurs et les adhérents,
  • certains évènements et animations sont gratuits ou à tarif très bas,
  • les bénévoles aidant lors des manifestations ont des facilités d’accès (spectacles, restauration).

 

Objectif : poursuivre et développer ces facilités (les communiquer) pour permettre une ouverture vers  des publics fréquentant peu les manifestations pour des raisons économiques.

 

Exemples :

  • Personnes à revenu modeste : partenariat à créer avec les services sociaux pour mettre des places à tarif réduit à disposition.
  • Public jeune : abonnements ou autre modalités, tarifs de groupes, spectacles subventionnés…

3.5       Consolider les moyens humains et matériels

 

L’association, pour continuer de proposer une offre de qualité à destination de tous les habitants des hauts cantons, doit pérenniser ses moyens, matériels et humains, et pour cela assurer son financement. Il s’agit notamment de maintenir les 2 emplois créés, devenus indispensables :

  • Le secrétariat pour la coordination des activités, la communication, la gestion des dossiers
  • le poste de technicien pour la régie, les projets audiovisuel et le cinéma

Considérant la baisse relative des financements publics, cela passera par le maintien d’une part considérable d’autofinancement, permis par la vente des entrées, les consommations bar et repas, les cotisations, le mécénat.

En résumé, l’enjeu est de trouver un équilibre entre l’accessibilité financière aux publics et le financement de l’association.

3.6       Renforcer le réseau des partenaires et le rayonnement géographique

 

L’association inscrit son action dans un territoire où agissent de nombreux autres acteurs. Elle a à cœur de nouer des partenariats avec d’autres associations et structure culturelles ou festives dans les secteurs de proximité (Labastide, La Salvetat, Bédarieux, Saint-Chinian…).

Au Fil des Arts fonctionne grâce aux différents partenariats qui ont pu se mettre en place au fil du temps.

  • Les partenaires institutionnels qui nous soutiennent financièrement de façon globale, pour l’organisation d’événements importants tels les festivals ou pour le fonctionnement général (commune de Prémian, Conseil départemental, Mouvement rural, DDCS, Communauté de Communes),
  • Les dispositifs de soutien à l’emploi qui nous permettent ainsi une certaine professionnalisation et une amélioration de la qualité de notre offre (FONJEP, ASP)
  • Les partenaires qui nous soutiennent pour la réalisation d’activités précises (AET, PEDT, Passeurs d’image via la DRAC). Ce type de partenariat nous a permis de créer un poste d’animation audio-visuelle et ainsi de renforcer notre compétence et capacité dans le domaine de l’initiation-formation et production audio-visuelle.
  • Les partenaires associatifs avec qui nous co-organisons certains événements, mutualisons nos moyens.
  • Les partenaires pour qui nous effectuons des prestations de service (telles les communes pour le ciné Plein Air).
  • Les personnes /collectifs de membres qui utilisent notre structure et l’animent (ateliers ou soirées thématiques).

Objectif : pérenniser, renforcer, développer le réseau de partenaires

3.7        Agir dans le cadre de la valorisation du patrimoine

 

L’association inscrit son action dans la perspective de la valorisation et de la préservation du patrimoine naturel et culturel de la vallée et du Haut-Languedoc.

Elle a une action d’éveil des consciences et parfois militante (journée graine, économies alternatives…).

Enfin, l’association veille à consommer durable : vaisselle durable, produits locaux et bio, papeterie, impressions sur papier recyclé, imprimeur local labellisé Imprim’vert

Ainsi nous avons le soutien du Parc naturel régional pour l’organisation du festival Culturalité qui se veut une manifestation éco-responsable.

 

Fait à Prémian, le 6/09/2016

Le Conseil d’Administration