Au Fil des Rues

Au Fil des Rues

« Au Fil Des Rues » est un parcours artistique et patrimonial dans le village de Prémian créé par le centre culturel Au Fil des Arts.

L’idée est née en 2019 avec l’envie de mettre en place dans le village un circuit permettant de découvrir l’histoire de Prémian et de ses habitants, à travers des témoignages et des créations artistiques. L’intention n’est pas d’exposer une vérité historique mais plutôt de proposer différents souvenirs et regards portés sur le village. Le parcours comporte douze étapes qui sont décrites succinctement sur cette page. Nous vous invitons à vous promener dans le village pour les découvrir !

Des documents sonores ainsi que des vidéos sont accessibles avec un smartphone via des QRcodes, ou sur cette page.

Scanner un QR Code

Des applications pour scanner les QR Codes : Apple, Android

Attention, un QR Code peut vous rediriger vers une adresse malveillante ! Nous déclinons toute responsabilité concernant les QR Codes hors parcours.

merci2.jpg

Un grand nombre de participants a contribué à ce projet collectif qui a vu le jour en juin 2023 :

Merci à tous les habitants qui nous ont fait confiance et nous ont livré leurs histoires, petites et grandes,

Merci à tous les bénévoles et à ceux qui ont contribué de près ou de loin à ce long projet, vous étiez nombreux, nous ne pouvons pas tous vous citer,

Merci à tous les artistes qui ont réalisé les œuvres de ce parcours,

Merci au lycée professionnel de Saint Pons de Thomières, M. Moro et ses élèves, pour la réalisation des cadres,

Merci à la mairie de Prémian et à Mickaël pour l’installation des œuvres sur le parcours,

Merci au Pays Haut-Languedoc et Vignobles pour son soutien et à Céline Bunoz tout particulièrement, au musée départemental du textile de Labastide-Rouairoux, aux Éditions Lacour ("Prémian" par Henri Lauriol), au Département de l’Hérault, au Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, à la Société archéologique et historique des Hauts-Cantons, au musée d’Olargues.

Vous avez tous été le moteur et la récompense de cette belle aventure, riche en rencontres, en partage et en créativité !
L’équipe Au Fil des Arts.

LE PARCOURS :

carte parcours - large.jpg

CARNET DE ROUTE :

Facile, 1h30, 2,3km

Débuter la balade au Centre culturel Au Fil des Arts, place Amans, à côté de la boulangerie #1

Se diriger vers le parking en passant devant la boulangerie et se rendre devant les deux colonnes en marbre marquant l’entrée de l'ancienne filature (début de l’Impasse Lou Cerieis) #2

Prendre la rue Basse et, arrivé à une intersection (panneau Ruisseau de L’Estalabar), s’engager à droite et observer les panneaux #3

Descendre le lit du ruisseau de l’Estalabar et prendre à droite la rue du Béal ; tout de suite à l’entrée de cette rue, regarder les encoches permettant de glisser une planche pour lutter contre les crues. Remarquer aussi tout le long du trajet les protections de bas de porte. Continuer jusqu’à #4

Poursuivre cette petite rue et emprunter la rue des Jardins jusqu'à #5

Continuer en direction du pont Notre Dame jusqu’au béal (petit canal) #6

Pour admirer les jardins, faites un petit détour jusqu'à #7

Revenir à #6 et prendre l'escalier pour aller sur le pont Notre Dame jusqu’à #8

Revenir sur vos pas et, tout en marchant, remarquer le haut de la Tour Horloge et au loin à droite la Vierge du Mercadal. Prendre à droite la Grand'rue et juste après la poste, s’arrêter à la Tour Horloge #9

Traverser prudemment la Grand’rue et monter la rue de la Gare en face, jusqu'à atteindre la voie verte «Passa Païs» #10

Retraverser la rue de la Gare pour emprunter la voie verte #11

Continuer ensuite pour rejoindre l’église de la Caminade #12

Finir la balade en revenant au cœur du village par la Grand’rue.

Retourner en haut

Étape 1 : Au Fil des Arts, ancienne coopérative fruitière

Voici le centre culturel Au Fil des Arts, un bâtiment datant des années 1950 qui fut la fierté des petits producteurs de fruits de la région.

ProjetColonne.jpg

Peinture Els Knockaert

Retourner en haut

Étape 2 : L’entrée de la filature

Vous découvrirez ce qui faisait le cœur ouvrier de Prémian au 19ème siècle.

Le musée du textile de Labastide-Rouairoux dans le Tarn retrace l’histoire de l’industrie textile et vous présente les machines qui servaient à fabriquer le fil pour le tissage, comme il en existait à la filature de Prémian.

La carde :

L’étape du cardage est la première étape de la construction du fil. La carde présentée en vidéo date de 1910. Elle permet de décompacter, de démêler et de paralléliser les fibres pour pouvoir les filer. Aux stades artisanaux ou préindustriels, on cardait la laine à la main en utilisant des planchettes garnies de pointes métalliques, rappelant les picots des têtes de chardons (les cardères à foulon, qui ont donné leur nom à la machine).
La laine est brossée de plus en plus finement au fur et à mesure qu’elle passe entre les différents rouleaux, munis de picots en métal de plus en plus fins. La matière arrive au dernier tambour sous forme de "voile de laine" (ou "voile de carde") très fin. On obtient ainsi des "rubans de carde", très fragiles.

Le continu à filer et la retordeuse :

Pour créer un fil, il faut appliquer une torsion à nos fibres préalablement passées par la carde. On utilise pour cela une machine qui s’appelle le continu à filer. Son rôle est de transformer le ruban de carde en fil grâce à la torsion appliquée par la machine. Quand le ruban est filé, il est stocké sur la cannette de filature. La seconde machine est la retordeuse. Elle permet de combiner plusieurs fils préexistants pour obtenir un nouveau fil aux caractéristiques spécifiques comme le fil bouclette, tout à fait représentatif des tweeds de la Haute couture (Chanel notamment).


Informations fournies par le musée du textile de Labastide-Rouairoux, vidéo réalisée par Au Fil des Arts, 2023.

Retourner en haut

Étape 3 : L’Estalabar

Le ruisseau de L’Estalabar coule habituellement tous les hivers dans cette ruelle. À cette étape, vous pourrez comprendre pourquoi et comment la passerelle a été installée.
Laissez vos yeux se balader, prenez le temps de découvrir des créations originales réalisées à Prémian  (photos, vidéos, …) lors de stages ou d’ateliers :

  • "Dance Keat". Réalisateur : K de la Cie Keatbeck. Atelier animé par la Cie Keatbeck en 2022, en partenariat avec l’association Échos d’ici Échos d’ailleurs de Labastide-Rouairoux et l’Association Départementale pour le Développement des Arts du Tarn.
  • "Dans nos rêves". Réalisation : Sales Gosses Production. Atelier vidéoclip réalisé en 2022, en partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales de l’Hérault.
  • Bande Annonce Officielle "Meurtres chocolatés", Holmes, Watson et Boulette mènent l’enquête à Prémian. Réalisatrice : Désirée Snackey. Atelier audiovisuel « Passeurs d’Images » réalisé en 2019 en partenariat avec la Direction Régionale de l’Art et de la Culture d’Occitanie.

Retourner en haut

Étape 4 : La rue du béal

Accrochées par des contrepoids comme les jardiniers accrochent leurs pieds de tomates, les pancartes, mises en couleurs par les aquarelles d’Ophélie Flye, livrent des témoignages et des informations sur les particularités de Prémian et de ses habitants.
Ci-dessous les vidéos d’agricultrices de la vallée réalisées pour la journée "Les femmes de la terre" en 2022 :

Retourner en haut

Étape 5 : La rue des jardins

La cour de la Bibliothèque est l’occasion d’une halte artistique.

Les peintures ont été réalisées par l’atelier d’Els Knockaert Au Fil des Arts :

La petite niche murale accueille la création de Kadia Dabo de l’association ETWAS (https://www.associationetwas.fr/), réalisée à la suite d’ateliers de design dans les écoles de Saint Étienne d'Albagnan et de Prémian, et Au Fil des Arts.

Vidéo “J'habite ici” - Le patrimoine intime de Prémian, Kadia Dabo (ETWAS) pour Au Fil des Arts :

Retourner en haut

Étape 6 : Le béal

"Il fallait de l’eau pour les jardins !" nous dit une habitante de Prémian. Le béal qui sillonne le bas du village permet d’avoir accès à l’eau facilement pour irriguer les jardins, et autrefois pour alimenter le moulin.
L’été, à la surface du béal flotte la série « Masques » créée par Kadia Dabo de l’association ETWAS (https://www.associationetwas.fr/), réalisée à la suite d’ateliers de design dans les écoles de Prémian et Saint Etienne d’Albagnan, et Au Fil des Arts.

  • “J'habite ici” - Le patrimoine intime de Prémian, Kadia Dabo (ETWAS) pour Au Fil des Arts (voir vidéo Étape 5)
  • Les œuvres encadrées ont été réalisées en peinture et collage par l’atelier d’Els Knockaert Au Fil des Arts (voir vidéo Étape 5)

Retourner en haut

Étape 7 : Les jardins

Attention : Le panneau pouvant être emporté par une crue du Jaur, il n’est mis en place qu’à la belle saison.

Sur ces terrains fertiles, des jardins communaux sont mis à la disposition des habitants pour y faire leurs potagers. C’est un lieu propice à la balade… mais également à la danse :

  • Atelier Dance Keat, Réalisateur : K de la Cie Keatbeck. Atelier animé par la Cie Keatbeck en 2022, en partenariat avec l’association Échos d’ici Échos d’ailleurs de Labastide-Rouairoux et l’Association Départementale pour le Développement des Arts du Tarn.

Retourner en haut

Étape 8 : Le pont Notre Dame

Le Jaur est enjambé par ce pont datant de 1875 et permettant d’accéder au camping municipal et à la chapelle Notre Dame de Trèdos vers laquelle se pratique annuellement un pèlerinage.

Yves nous raconte une anecdote liée aux pèlerinages de Notre-Dame de Trèdos :

Le pont offre un beau point de vue sur le Jaur pour observer le rocher en forme de sabot surnommé "l’esclops" (le sabot en patois occitan).
Le sabot a inspiré une chanson, "Lous esclops", dont il existe de nombreuses versions avec différents couplets et différentes prononciations.

En voici une, proposée par Yves Mondon et interprétée par Hélène Tallon : Mise en ligne en cours

Retourner en haut

Étape 9 : La tour-horloge

La tour-horloge se trouve au cœur du quartier appelé "Le mas du Moulin" et égrène les heures de la journée.
La Grand'rue, artère principale, a connu de nombreux commerces dont le Café de la Paix où Jean-Louis se souvient avoir découvert le cinéma itinérant :

Photo prise lors des ateliers "Photographie du patrimoine au smartphone" (en partenariat avec le Pays Haut-Languedoc et Vignobles)

horloge.jpg

Retourner en haut

Étape 11 : Le Mercadal

Le Mercadal est le rocher proéminent que l’on voit de ce point de vue, de l’autre côté du Jaur. Cette étape est l’occasion de découvrir l’histoire de la statue qui le surplombe, appelée "la vierge du Mercadal".

  • Photo prise lors des ateliers "Photographie du patrimoine au smartphone" (en partenariat avec le Pays Haut-Languedoc et Vignobles)
Vierge.jpeg

Retourner en haut

Étape 12 : La Caminade

L’église de Prémian est située au lieu-dit "la Caminade", au bord de la voie verte.

Yves nous raconte une anecdote sur le coq du clocher :

Les œuvres installées sous le porche de l’église ont été réalisées lors des ateliers rando-croquis, animés par Anna Ishtar, en partenariat avec le Pays Haut-Languedoc et Vignobles.

Retourner en haut